Depuis 1874, nous cultivons tradition et modernité pour exprimer les merveilles que nous offre la nature.

Mon credo : exprimer le terroir et démontrer que le Champagne ne se suffit pas des marques internationales, mais qu'il signifie avant tout un vignoble à part entière dans toute sa diversité.

Philippe Secondé

 

Toute une histoire

En 1873, Edmond BARNAUT se marie avec Apolline GODMÉ-BARANCOURT, descendante d'une très ancienne famille vigneronne de Bouzy. Courtier-pressureur et vigneron, il décide l’année suivante, en 1874, de réaliser pour lui-même ce qu’il faisait pour les négociants bien connus de Reims et d’Epernay en élaborant ses premières bouteilles et en créant sa propre marque.

Sa première cuvée, la Grande Réserve, qui fait de lui un vigneron pionnier de la « manipulation » est toujours élaborée à ce jour.

 

Aujourd’hui, presque un siècle et demi plus tard, avec Philippe et Laurette Secondé, la cinquième génération entretient encore la philosophie du fondateur : « révéler toutes les richesses que la nature permet d’exprimer » sur ce superbe domaine classé Grand Cru.

 

Une viticulture très raisonnée qui utilise les composés naturels autant que possible, l'utilisation exclusive d’engrais organiques, l'enherbement spontané des parcelles, la cave moderne enterrée très peu énergivore, la couverture photovoltaïque des celliers permettant l’autosuffisance électrique, sont des exemples qui illustre notre démarche écocitoyenne.

 

Le parcellaire, éclaté sur l'ensemble des lieudits, offre une telle diversité de caractères aux vins qu'il permet de donner naissance à huit cuvées différentes de Champagne et deux cuvées de vins tranquilles d’appellation Coteau Champenois : le fameux Bouzy Rouge et l'unique Clos BARNAUT Rosé.

 

L'échelle des crus a été instituée au XVIIIe siècle et officialisée en 1911 par les champenois pour leur permettre de classer leur production. Elle recense les 320 villages champenois porteurs de vignes (crus).Seulement 17 sont classés Grand Cru dont BOUZY. Ils représentent au total moins de 4.500 hectares sur les 33.700 en production. 

(Pour la première fois, on voit apparaître la notion de « grands crus » en Septembre 1895. Ceux-ci, plantés ensemble de 2.800 ha de vignes sont au nombre de 13 : Aÿ, Ambonnay, Avize, Bouzy, Cramant, Mailly, Mareuil-sur-Aÿ, Le Mesnil, Montféré, Oger, Sillery, Verzenay et Verzy.

Il ne s’agit cependant que d’un classement officieux, établi par le journal "Le Vigneron Champenois").

 

 

Ainsi, sur ce vignoble d'exception, où chaque parcelle est entretenue dans le plus grand respect de la nature, dans ce berceau familial où chaque bouteille vieillit plusieurs années, l’histoire d’un des premiers « récoltants-manipulants » se perpétue.